Cinquantenaire du massacre des Guadeloupéens par les forces coloniales

Marche pour la Vérité, la Justice, les Réparations.

Article mis en ligne le 19 mai 2017

par Collectif
Imprimer logo imprimer

Après une première vague de débrayages en mars 1967, les ouvriers du bâtiment de Guadeloupe entrent en grève à compter du 24 mai 1967 et réclament 2% d’augmentation. Le patronat refuse toute augmentation et son représentant déclare : "quand les nègres auront faim, ils reprendront le travail".
La colère des manifestants éclate. La répression est sanglante.

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • depliant_mai_67.pdf
  • 502.9 ko / PDF
Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.16