Lénine : La guerre actuelle est une guerre impérialiste (1915)
Article mis en ligne le 29 mars 2016

par Webmaster
Imprimer logo imprimer

Lénine
La guerre actuelle est une guerre impérialiste (1915)

Presque tout le monde reconnaît que la guerre actuelle est une guerre impérialiste, mais le plus souvent on déforme cette notion, ou bien on l’applique unilatéralement, ou bien on insinue que cette guerre pourrait avoir une portée progressiste bourgeoise, de libération nationale. L’impérialisme est le degré supérieur du développement du capitalisme, que celui ci n’a atteint qu’au XX° siècle. Le capitalisme se sent désormais à l’étroit dans les vieux États nationaux sans la formation desquels il n’aurait pu renverser le régime féodal. Le capitalisme a développé la concentration au point que des industries entières ont été accaparées par les syndicats patronaux, les trusts, les associations de capitalistes milliardaires, et que presque tout le globe a été partagé entre ces “ potentats du capital ”, sous forme de colonies ou en enserrant les pays étrangers dans les filets de l’exploitation financière. A la liberté du commerce et de la concurrence se sont substituées les tendances au monopole, à la conquête de terres pour y investir les capitaux, pour en importer des matières premières, etc. De libérateur des nations que fut le capitalisme dans la lutte contre le régime féodal, le capitalisme impérialiste est devenu le plus grand oppresseur des nations. Ancien facteur de progrès, le capitalisme est devenu réactionnaire  ; il a développé les forces productives au point que l’humanité n’a plus qu’à passer au socialisme, ou bien à subir durant des années, et même des dizaines d’années, la lutte armée des “ grandes ” puissances pour le maintien artificiel du capitalisme à l’aide de colonies, de monopoles, de privilèges et d’oppressions nationales de toute nature.

La guerre actuelle a été engendrée par l’impérialisme. Ce stade, atteint par le capitalisme, est son stade suprême. Les forces productives de la société et l’importance du capital ont grandi au‑delà des limites étroites des différents États nationaux. D’où la tendance des grandes puissances à asservir d’autres nations, à conquérir des colonies, en tant que sources de matières premières et débouchés pour l’exportation des capitaux. Le monde entier devient un organisme économique unique ; le monde entier est partagé entre une poignée de grandes puissances….

...De la part des deux groupes de puissances belligérantes, cette guerre est une guerre d’esclavagistes pour le maintien et le renforcement de l’esclavage : pour un nouveau partage des colonies, pour le « droit » d’opprimer d’autres nations, pour les privilèges et les monopoles du capital impérialiste, pour la perpétuation de l’esclavage du salariat par la division des ouvriers des différents pays et la répression réactionnaire de leurs aspirations. C’est pourquoi les discours sur la « défense de la patrie » tenus par les deux groupes belligérants sont une mystification du peuple par la bourgeoisie. Ni la victoire de l’un des groupes, quel qu’il soit, ni le retour au statu quo ne peuvent préserver la liberté de la majorité des nations du monde contre l’oppression exercée sur elles par une poignée de grandes puissances, ni garantir à la classe ouvrière même ses modestes conquêtes culturelles d’aujourd’hui. L’époque du capitalisme relativement pacifique est révolue sans retour. L’impérialisme apporte à la classe ouvrière une aggravation inouïe de la lutte des classes, de la misère, du chômage, du coût de la vie, de la domination des trusts, du militarisme, ainsi que la réaction politique qui relève la tête dans tous les pays, même les plus libres.

Projet de résolution de la gauche de Zimmerwald (1915)

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • lenine_sur_la_guerre.pdf
  • 27.8 ko / PDF
Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

Nos archives
le 11 mars 2016
par Webmaster

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.16